31 janvier 2011

Chapître 17 - Finistère, 16 novembre 2010.

A mesure que les jours avançaient et alors que rien dans le monde réel et extérieur n’avait bougé, Yesirah sentit l’espoir affluer dans sa poitrine, à l’endroit du plexus solaire Une chaleur irradiait la zone, elle sentit l’excitation lui ouvrir des perspectives qu’elle n’avait pas vues auparavant. Pourquoi renoncer sans essayer de le voir ? Elle avait inondé son portable de messages durant une longue année ; elle avait écrit un roman et le lui avait posté ; mais elle n’avait jamais rien prouvé de regard à regard, de chair à chair.

C’est fini. Chacun de nous doit tourner la page.  Yesirah avait reçu ce texto d’antise peut être une dizaine de fois. Yesirah avait 31 ans. Sa peau lisse, ses traits jeunes et son sourire juvénile, rien ne laissait penser que sa vie était derrière elle. Et pourtant Yesirah savait qu’elle ne serait pas amoureuse d’un autre homme. Elle savait, sans que cela l’effrayât plus que cela, qu’elle n’aurait pas d’enfant.

Posté par Zaorah à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Chapître 17 - Finistère, 16 novembre 2010.

Nouveau commentaire